Penser, dessiner, construire: Wittgenstein & l’architecture (Philosophie imaginaire) par Céline POISSON

August 20, 2018

Penser, dessiner, construire: Wittgenstein & l’architecture (Philosophie imaginaire) par Céline POISSON

Titre de livre: Penser, dessiner, construire: Wittgenstein & l’architecture (Philosophie imaginaire)

Auteur: Céline POISSON

Broché: 252 pages

Date de sortie: July 14, 2014

Éditeur: L'Eclat

Télécharger Lire En Ligne

Céline POISSON avec Penser, dessiner, construire: Wittgenstein & l’architecture (Philosophie imaginaire)

Penser, dessiner, construire: Wittgenstein & l’architecture (Philosophie imaginaire) par Céline POISSON a été vendu pour £5.49 chaque copie. Le livre publié par L'Eclat. Il contient 252 le nombre de pages. Inscrivez-vous maintenant pour accéder à des milliers de livres disponibles en téléchargement gratuit. Le livre disponible en PDF, epub, audiobooks et beaucoup plus de formats. L’inscription était gratuite.

Les textes rassemblés dans ce livre montrent comment la maison construite par le philosophe autrichien Ludwig Wittgenstein peut être vue comme un cas exemplaire à la fois pour l’histoire de l’architecture et pour l’histoire de la philosophie - rares sont les cas où il est possible d’évaluer les correspondances, dans l’œuvre d’un même individu, entre le travail de la pensée et le travail de l’architecture. Qu’a pu représenter l’architecture pour Wittgenstein, qu’a-t-il pensé de ce type d’exercice et qui nous a été transmis à travers ses écrits ? Le modèle de l’architecture nous éclaire sur le sens et la portée des idées fondamentales de sa philosophie du langage, sur son intimité avec les pratiques de l’art, de l’ingénierie, de l’artisanat, sur l'interprétation ou la résistance du philosophe à la culture de son temps, sur sa manière d’aborder les problèmes des limites et des définitions.

Wittgenstein disait qu’il est revenu à la philosophie en 1928 lorsqu’il s’était de nouveau senti capable de créer : le chantier qu’il a mené y est-il pour quelque chose ? Cette période de transition présente un intérêt particulier pour les études wittgensteiniennes pour ce qui est d’établir une rupture ou une forme de continuité entre ce qu’il est d’usage de distinguer comme le premier et le second Wittgenstein. Le chantier architectural qu’il maîtrise tant dans l’ensemble que dans ses moindres détails permet de constater l’émergence d’une question qui l’occupera de manière constante; la nécessité d’en arriver, face à un problème esthétique ou conceptuel, à une prise en considération de l’ensemble des usages, à une vision synoptique qui seule permet une représentation synthétique privilégiant une saisie inclusive plutôt qu’exclusive.